LDD

La réforme fiscale 2018 va surtout profiter aux riches

Publié le 1 octobre 2017 0 commentaire

Mercredi dernier, les Bruno Le Maire et Gérald Darmanin avaient présenté le projet de loi de finances (PLF) 2018, soit les réformes fiscales prévues pour l’année prochaine. Épargne, logement, salaire, retraite… rien n’a été oublié, du changement a été prévu dans tous les domaines. Les réformes « bénéficieront à tous les Français sans exception », avait assuré Bruno Le Maire. Cependant, une polémique a été soulevée du côté des ménages moyens qui accusent cette réforme de favoriser les riches. Vrai ou faux ? Plusieurs analystes se sont exprimés sur le sujet.

Ce qu’en pensent les analystes

Ainsi pour Mathieu Plane, directeur adjoint du département analyse et prévision de l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) ce budget apporte plus d’avantages aux ménages aisés. Dans un entretien avec franceinfo, il qualifie d’ailleurs cette réforme de « choc fiscal en faveur des gros patrimoines sans la garantie du financement de l’économie derrière ».

De son côté, Manon Laporte, avocate fiscaliste et docteure en droit, estime que ce sont surtout les contribuables les plus aisés qui vont pleinement profiter de cette réforme, tandis que les salariés, les travailleurs et les ménages modestes devront se contenter d’« avantages » minimums.

Les riches sont les grands gagnants

Le gouvernement avait annoncé que ce PLF 2018 aura pour but de « baisser les impôts massivement, le poids de la dépense publique, casser le cercle vicieux de la dette et financer les priorités des Français ». L’OFCE a cependant fait remarquer, preuves à l’appui, que près de 46 % des baisses d’impôts annoncées vont surtout profiter aux 10 % de la population que représentent les Français très aisés. L’Observatoire met également en lumière la « flat tax » à laquelle les gros patrimoines vont largement bénéficier d’ici l’année prochaine.

Avec tout ça, les Français moyens devront-ils s’attendre à devoir se contenter des petites miettes ? Il faudra attendre 2018 pour avoir enfin des preuves concrètes sur les soi-disant avantages que cette réforme devrait apporter à « tout le monde ».

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à commenter !
Laisser un commentaire

Nom

Email