LDD

L’essentiel sur la baisse à 1,25% du taux du LDD

Publié le 18 décembre 2013 0 commentaire

Le Livret de Développement Durable ou LDD est un compte épargne qui est destiné à financer des prêts accordés aux particuliers pour des travaux sur l’économie d’énergie.

Certains l’utilisent également pour le financement des petites et moyennes entreprises ou PME. Les citoyens disposant d’un domicile fiscal en France peuvent créer ce compte épargne sans avoir à payer un frais d’ouverture. En effet, le premier versement doit être supérieur à 10 euros.

Toutefois, il est possible d’effectuer un placement jusqu’à un plafond de 12 000 euros contre 22.950 euros, qui s’accompagnera ensuite de 1,25% d’intérêts annuels. Ce livret concerne uniquement les personnes majeures.

Un retrait modernisé

ldd-menageremag-tsmf

 En ce qui concerne les retraits, le client a une entière disposition de la totalité de son argent avec une somme minimale supérieure à 10 euros par retrait. Ainsi, il est libre de retirer la somme qu’il désire au bureau de poste.

A l’aide d’une carte de retrait gratuit qui est associée au livret, il a aussi la possibilité de retirer de l’argent via des distributeurs de billets de La Banque Postale. Le Livret de Développement Durable est un moyen pratique pour placer gratuitement de l’argent, mais des sondages indiquent une diminution constante de la collecte.

Le LDD intéresse de moins en moins les Français

LDD

Depuis le mois de mai, une baisse a été constatée par rapport à la collecte du LDD et du livret A. Si le premier semestre avait bien commencé, avec 21,09 milliards d’euros, les taux du LDD et du livret A ont connu une baisse avec une collecte de seulement 490 millions au mois de juin. Début août, leurs taux ont été révisés une nouvelle fois due à l’inflation.

En conséquence, le LDD a chuté de 1.25% tout comme le livret A. Une situation économique alarmante qui mettra du temps pour s’arranger. Afin de remonter la pente, la collecte des deux livrets doivent atteindre environ 4,6 milliards chacun afin d’espérer faire mieux que l’année dernière. Un défi qui s’avère quelque peu difficile vu la réticence des Français face à un faible taux d’intérêt annuel de 1,25%.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à commenter !
Laisser un commentaire

Nom

Email