LDD

Le LDD, un bon complément au Livret A

Publié le 1 janvier 2012 0 commentaire

Avec ses caractéristiques actuelles (2011), le Livret de Développement Durable permet à l’épargnant de mettre de côté jusqu’à 6 000 euros d’économies hors capitalisation des intérêts. Son plafond est donc nettement inférieur à celui du Livret A puisque le produit d’épargne le plus convoité en France permet d’épargner jusqu’à 15 300 euros. Le taux pratiqué est exactement le même pour les deux produits et ce quelle que soit la banque choisie. En effet, ces dernières ne sont pas libres de pratique le taux qui leur convient puisqu’elles sont dans l’obligation de pratiquer le taux d’intérêt décidé par le gouvernement.

Pour ce qui est de la facilité de l’ouverture du livret, le Livret A remporte la palme car il peut être ouvert par n’importe qui dès lors où il habite continuellement en France métropolitaine et qu’il ne détient pas déjà un Livret A. Aussi, très souvent, l’un des premiers livrets ouvert est le Livret A accompagné du Livret Jeune (taux généralement plus intéressant). Naturellement, une fois que ce produit d’épargne atteint sa limite de 15 300 euros, les particuliers cherchent d’autres produits avec une telle attractivité, sans imposition fiscale et une facilité d’utilisation.

C’est ainsi que le LDD arrive en tête des placements défiscalisés (hors Livret A) puisque l’épargnant dispose de ses liquidités à tout moment, le calcul du taux d’intérêt est fait par quinzaine et le produit est garanti par l’Etat. Une fois rempli à hauteur de son plafond, il est judicieux d’étudier une éventuelle ouverture de LDD auprès de votre banque ou d’une banque concurrente proposant une prime d’ouverture plus intéressante. Reste à savoir si avec la réforme du LDD, ce dernier conservera ou non des avantages similaires.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à commenter !
Laisser un commentaire

Nom

Email