LDD

Investissement immobilier : quelles solutions ?

Publié le 7 novembre 2011 0 commentaire

Qu’il s’agisse d’un investissement dans le cadre de l’achat d’une résidence principale ou d’un investissement locatif, très souvent, les particuliers sont amenés à épargner sur le PEL. L’objet de cet article est de vous montrer à quel point le Livret A et le LDD représentent également des produits intéressants dans ce type d’investissement. En effet, avant de procéder à l’ouverture d’un PEL, la majorité des épargnants disposent du produit phare qu’est le Livret A qu’ils commencent à remplir en vue de l’achat immobilier. Une fois la limite des 15 300 euros atteinte hors capitalisation des intérêts, certains pensent à ouvrir un LDD, ce qui est un choix intéressant au vu de la politique du taux pratiquée.

La constitution d’une épargne pour un tel projet est réalisée à très long terme. Le futur acquéreur peut emprunter de l’argent en banque, mais peut également choisir de se constituer un capital propre ce qui lui réduira considérablement le taux d’emprunt. Aussi, en prouvant à l’organisme prêteur que vous êtes à même d’épargner sur une longue durée, des sommes régulières, et ce sans incident, ce dernier aura davantage confiance en votre dossier et favorisera une révision de taux.

Ce point est très souvent négligé par les primo-acquérant et pourtant il peut vous faire gagner jusqu’à 50 000 euros en fonction du dossier. C’est autant d’argent qui peut être utilisé pour acheter un logement meilleur ou même un second logement. Vous l’aurez compris, le PEL n’est pas le seul et unique outil permettant de se constituer une épargne en vue d’un achat immobilier puisque les autres produits d’épargne prouveront à votre conseiller bancaire ou autre organisme de crédit, que vous êtes plutôt quelqu’un de solvable qui remboursera très probablement ses échéances en temps et en heure.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à commenter !
Laisser un commentaire

Nom

Email