LDD

Faut-il choisir le LDD ou le Livret A après la hausse des plafonds ?

Publié le 7 octobre 2012 1 commentaire

Depuis le premier octobre, les plafonds du Livret A et du Livret de Développement Durable (LDD) ont été relevés par décrets pour honorer une promesse formulée pendant la campagne électorale. Aujourd’hui, il est donc possible de placer 19 125 euros sur le si populaire Livret A (contre 15 300 auparavant) tandis que le LDD voit son dépôt maximal atteindre 12 000 euros (contre 6 000 avant la réforme).

Des produits très proches

Livret AFace à cette modification, il s’agit donc de décider où placer désormais votre argent. Mais avec des caractéristiques fiscales similaires, difficile de trancher.

Car même si le plafond du Livret A demeure supérieur (et devrait encore être relevé de 25 % d’ici quelques temps comme le gouvernement s’y est engagé), les deux livrets sont rémunérés de façon identique à un taux de 2,25 % net et ce depuis août 2011. Ces intérêts sont par ailleurs exonérés des prélèvements sociaux affectant d’autres placements ainsi que de toute imposition. Alors quelles sont les véritables différences ?

Des leviers économiques à vocation différente

Logo de la Caisse des DépôtsNul n’ignore que l’épargne soutient l’économie vivante et que l’argent ainsi mobilisé est affecté à tel ou tel secteur d’investissement selon le produit.

Ainsi, une grande partie (65 %) des sommes collectées par le Livret A est centralisé par la Caisse des Dépôts et Consignations, bras armé des investissements de l’État français.

Dans quel but ? Tout simplement pour constituer un fond d’épargne à taux privilégiés à destination des organismes HLM qui financent de cette manière la construction du logement social.

CODEVIDans un autre domaine, le LDD a pour ancêtre le Codevi, le COmpte pour le DEVeloppement Industriel dont l’objectif était de financer les PME et les TPE. Répondant aux exigences de l’air du temps, ce dispositif a été rebaptisé LDD en 2007 pour s’ouvrir aux projets considérés comme participant au développement durable tel que le financement des travaux d’économies d’énergie dans le bâti ancien.

En résumé, le choix entre les deux livrets revient également à faire un choix entre soutenir la solidarité ou l’économie réelle.

Un choix de vie

Un autre critère rentre également en compte dans le choix des produits, un critère directement lié au mode de vie de l’épargnant.

En effet, s’il est légalement possible de détenir un Livret A même en habitant hors de France, il est par contre strictement interdit d’investir dans un LDD si l’on est domicilié fiscalement à l’étranger.

La conclusion est simple : si vous partez vivre hors des frontières hexagonales, le Livret A vous ouvre les bras.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !

1 Commentaires
10 octobre 2012
16 h 47 min
#1 France :

Moi je choisis le LDD. Les PME et l’économie réelle ont bien plus besoin de crédits d’investissement que le logement social, ce tonneau des Danaïdes géré par l’Etat…

Laisser un commentaire

Nom

Email