LDD

Les bienfaits du LDDS malgré son taux bas

Publié le 21 juillet 2017 0 commentaire

En août 2015, le livret développement durable et solidaire LDDS a vu son taux à la baisse pour la dernière fois. Un taux relativement bas qui affaisse les rendements à un niveau médiocre. Pourtant, il enregistre pour le cinquième mois consécutif, une augmentation nette.

Il n’y a que le nom qui change, mais le rendement récolté reste le même. Depuis le début de l’année, le duo est parvenu à collecter 8,6 milliards d’euros. Il faut dire que les Français ont fini par s’adapter à l’environnement de taux faibles.

Les caractères de l’ex-LDD

Le LDDS et le livret A présentent des avantages non-négligeables par rapport aux autres produits de placement. A commencer par la disponibilité des fonds, ainsi que les intérêts en argent liquide. Ce dernier peut être retiré sur le livret à tout moment. A cela s’ajoute l’exonération fiscale.

Pour ces deux bonnes raisons, l’engouement pour le LDDS s’explique. Si vous n’êtes pas encore titulaire de ce produit, il est assez facile d’en ouvrir un à votre nom. Pour ce faire, il faut juste signer une convention avec votre banque et déclarer que votre domicile fiscal est bien en France.

Où vont les fonds récoltés sur ce produit financier ?

Avec le livret A et le livret d’épargne populaire, le livret de développement durable et solidaire, ex-LDD, constitue les livrets réglementés. En 2015, les réseaux bancaires ont recueilli un total de 403 milliards d’euros sur ces trois livrets. Près de 60 % de cette épargne est reversé à la CDC ou Caisse des dépôts et consignation. Ensuite, cette dernière utilise les 75 % des fonds pour le financement de logement social, de la politique de la ville et des investissements dans le territoire.

Cet article vous a aidé ? Partagez-le !

Il n'y a pas encore de commentaires, soyez le premier à commenter !
Laisser un commentaire

Nom

Email